Rupture: plus de 300000 manifestants dans les rues d'Israël


Il se passe beaucoup de choses dans le monde en ce moment. À tel point en fait qu’il semble que les médias grand public aient complètement négligé le plus grand rassemblement de l’histoire d’Israël.

La manifestation contre la ville de tentes a officiellement commencé le 14 juillet, lorsque des Israéliens ont installé des tentes sur le boulevard Rothschild de Tel Aviv pour protester contre le loyer trop élevé à Tel Aviv. Il s'est transformé en un mouvement beaucoup plus large sur les bas salaires et la justice sociale, menant à un rassemblement qui a eu lieu samedi dernier.

Au moins 300 000 personnes (près de 4% de la population!) Ont pris part au rassemblement le 6 août pour faire pression sur le gouvernement de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a immédiatement commencé à minimiser les manifestations. Il y a même des années, le président actuel Shimon Peres a prédit que la politique économique de Netanyahu conduirait à «6 000 millionnaires et 6 millions de mendiants», et certains pensent que cela se réalisera. Israël est le deuxième plus grand en termes de disparité entre les classes économiques (les États-Unis sont les premiers sur cette liste), de nombreuses familles de la classe moyenne dépensant au moins la moitié de leur revenu pour le logement.

Les dirigeants de la manifestation de la ville des tentes, ainsi que les chefs de groupes de jeunes et de groupes sociaux, ont publié aujourd'hui une déclaration décrivant ce qu'ils estiment être les principes fondamentaux du mouvement pour la justice sociale. Selon Haaretz.com, Le Document de Vision présente ces six principes pour créer une alliance entre l'État et le peuple:

minimiser les inégalités sociales (économiques, sexospécifiques et nationales) et créer une cohésion sociale; modifier les grands principes du système économique; abaisser le coût de la vie, parvenir au plein emploi et contrôler les prix imposés par l'État pour les produits de base; donner une priorité claire aux zones en périphérie des villes, tant sur le plan social que géographique; traiter les besoins essentiels de la population la plus faible du pays, en mettant l’accent sur les handicapés, les personnes âgées et les malades; investissement de l'État dans ses citoyens dans les domaines de l'éducation, de la santé et de la sécurité personnelle, et apportant de véritables solutions à la pénurie de logements, des transports aux infrastructures publiques.

Il y a des revendications qui vont dans le sens des principes, mais n’ont pas encore été publiées car il n’ya pas eu de discussion entre le gouvernement et les manifestants.

Suivez le hashtag # J14 sur Twitter pour des mises à jour sur les manifestations de la ville des tentes.


Voir la vidéo: Des milliers de Maliens réclament le départ dIBK


Article Précédent

6 raisons d'aller à vélo

Article Suivant

L'humanité connectée est Dieu